wordpress stats
iconTexas
Capitale : Austin
Sup. : 692.247 km²
Pop. : 25.145.000
Houston : 2 099 000
San Antonio : 1 328 000
Dallas : 1 198 000
Austin : 790 000
Fort Worth : 741 000
El Paso : 649 000

Info
Texas Map
 
Attractions - lieux a visiter
Austin
Big Bend NP
Dallas
El Paso
Fort Worth
Guadalupe Mountains NP
Houston
San Antonio
San Antonio Stock Show
The Alamo
                                          USA-découverte, le guide en ligne de votre voyage aux Etats-Unis...


Le visiteur voyageant à travers le Texas sera intrigué par sa culture internationale, opposée au cliché bien établi de son peu d'ouverture sur le reste du monde. Plus de trente cultures internationales ont contribué au caractère du peuple texan et à son hospitalité exceptionnelle, depuis les cultures dominantes de l'Espagne, du Mexique, de l'Allemagne et de la France, jusqu'à celles, moins manifestes, des Pays-Bas ou de l'Orient.

D'une surface supérieure à celle de la France, le Texas est le deuxième Etat le plus peuplé des Etats-Unis après la Californie, avec une population regroupée à 80% dans ses quatre grands centres urbains. Les régions rurales y sont d'une extrême variété, avec des paysages aussi divers que la prairie, la forêt, les déserts ou les plaines littorales du Golfe du Mexique.

Austin
Austin fut capitale de la République du Texas de 1839 à 1845. Capitale de l'Etat depuis 1845, Austin est renommée pour son Capitole de 500 pièces, construit en granite, avec ses 94 mètres au sommet de son dôme, soit quatre mètre de plus de le Capitole des Etats-Unis à Washington DC. On pourra visiter l'Université du Texas, ainsi que la maison du Gouverneur (Governor's mansion ), autrefois légation française, le musée O. Henry, et la bibliothèque présidentielle Lyndon B. Johnson. Avec ses nombreuses salles de spectacles et sa célèbre 6e rue où se succèdent les bars musicaux, Austin se veut la "capitale mondiale de la musique live". De façon plus anecdotique, Austin possède, sous le pont de Congress Avenue, la plus importante colonie urbaine de chauve-souris.

Dallas
Une ville moderne, industrielle et commerciale, qui se développa en tant que marché cotonnier et pétrolier, située sur la rive gauche de la Trinity River. Sur cet emplacement s'installa en 1841, dans le but de commercer avec les tribus indiennes, un certain John Neely Bryan. La John Neely Bryan Cabin, visible en centre-ville est une reconstitution de la maison construite par le fondateur de la Dallas en 1843.
La ville devint tristement célèbre le 22 novembre 1963 lors de l'assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy. On pourra se rendre au Kennedy Memorial Assasination Site et visiter le Sixth Floor Museum, dans l'imeuble au sixième étage duquel Lee Harvey Osvald fit feu sur le Président.
Outre le Dallas Museum of Art, les amateur d'art  pourront s'intéresser au Meadows Museum of Art qui regroupe la plus grande collection d'art espagnol hors d'Espagne (de Velasquez et Goya à Miro et Picasso).
La Foire d'Etat du Texas (Texas State Fair), qui se tient à Dallas durant deux semaines en octobre, est la plus grande de ce type dans le pays.

 
 
Fort Worth
Dans l'agglomération de Dallas, Fort Worth, la 5e ville de l'Etat par sa population, est un symbole du Nouvel Ouest. Ville cosmopolite, dont les immeubles historiques et les rues pavées de Sundance Square rappellent les origines, elle se développa avec le commerce du bétail. On redécouvrira l'héritage bovin du pays au Stockyards Historic District, qui abrite également le premier espace de rodéo couvert ainsi que le plus grand dancing country and western du monde. Fort Worth possède aussi le principal musée du pays consacré au Western Art. Indispensable pour les passionnés de culture western, le National Cowgirl Museum Hall of Fame, rend hommage aux femmes de l'Ouest Américain, tandis que le National Cowboys of Color Museum, se consacre à l'histoire des africains-américains dans la tradition rurale texane.
Non loin de Fort Worth, sur la Highway 377, se trouve l'intéressant Pate Museum of Transportation, consacré à la préservation des moyens de transports d'autrefois et très riches en belles automobiles américaines, Cadillac, Buick ou Ford T. 

 
El Paso
A l'extrême ouest de l'Etat, face à la ville mexicaine de Ciudad Juarez de l'autre côté du Rio Grande, El Paso fut fondée par Coronado et les conquistadors espagnols aux alentours de 1540. Une courte excursion le long du Camino Real vous conduira, dans cette ville à dominante hispanophone, sur les sites les plus anciens de l'histoire du Texas espagnol.

 
L'île de South Padre
South Padre Island National Seashore, bande de sable et de dunes, au climat sub-tropical, parallèle à la côte du Texas, s'étire sur 110 km entre Port Isabel et Corpus Christi. South Padre Island est le point le plus au sud du Texas, sur le golfe du Mexique. Avec ses plages de sable blanc, cette île tout en longueur renferme quelques-unes des stations touristiques les plus luxueuses de l'Etat.

 
Corpus Christi
Face à South Padre Island s'étendent la cité portuaire de Corpus Christi et sa vaste baie, lieu des compétitions internationales de voile. A visiter, le Texas State Aquarium, ainsi que le navire USS Lexington qui fut utilisé pour le tournage du film Pearl Harbour.

Galveston
Le site fut découvert par Cabeza de Vaca, le premier explorateur européen au Texas, lorsqu'il y fit naufrage en 1528. Capitale de la République du Texas en 1836, Galveston, sur le Golfe du Mexique et à proximité de Houston, fut tour à tour un repère de pirates et une ville portuaire florissante, premier port cotonnier de l'Etat et point d'entrée de nombreux émigrants. En 1900, un terrible ouragan inonda la ville faisant huit mille victimes. Quatorze ans plus tard fut construit le canal qui allait la relier à Houston.
Galveston est appréciée pour ses édifices victoriens, ses jardins, et ses trottoirs en bois qui longent des kilomètres de plages.
L' American National Collection présente les oeuvres des premiers peintres américains, étendant ses collections des oeuvres précolombiennes, puis indiennes, jusqu'à l'art pictural du 19e siècle.
 
 
Houston
Houston, la plus grande ville du Sud-ouest américain et la quatrième ville des Etats-Unis est située à 395 km au sud-est de Dallas, et à environ 90 km des côtes du Golfe du Mexique, auquel elle est reliée par le Houston Ship Channel ponctué de docks et d'usines, qui en fait un des principaux ports des EtatsUnis.

La ville fut fondée en 1836, l'année de la défaite des Mexicains par le général Sam Houston et de la création de la République du Texas, et reçut le nom de son libérateur. 

Houston est aussi le centre de l'industrie pétrolière du pays, au coeur d'un important réseau de pipe-lines, de puits et de réservoirs.
Véritablement internationale, Houston se flatte de posséder une diversité culturelle réunissant plus de 90 groupes ethniques. Une très importante communauté tchèque se forma notamment ici à partir de 1854. Ses membres se réunissent chaque année à Praha (Prague) à 150 km à l'ouest de Houston.
Construit il y a plus de 40 ans, l' Astrodome est un stade de 66 000 places, encore aujourd'hui considéré comme un modèle architectural. Autrefois domicile de l'équipe de base-ball des «Houston Astros» et de celle de football des «Houston Oilers» il est aujourd'hui obsolène et ne sert que pour quelques événements occasionnels.

De nombreux sites ont été remarquablement préservés, comme l'historique Allen's Landing, le Oil Market Square ou le Parc Sam-Houston, en périphérie, qui regroupe des bâtiments restaurés.

L'immense obélisque de San Jacinto Battleground (haut de 174mètres) symbolise la bataille victorieuse qui permit au Texas de gagner son indépendance vis-à-vis du Mexique en 1836.

Houston est aussi connue pour le Lyndon B. Johnson Space Center appartenant à la N.A.S.A, pour ses jardins zoologiques, pour le Houston Museum of Natural Science, pour la Rice University et pour le grand centre de recherches qu'est le Texas Medical Center.

San Antonio
San Antonio, ville pittoresque, 320 km à l'ouest de Houston, a un parfum de Mexique espagnol. C'est la troisième plus grande ville du Texas, et une des plus anciennes.
 
Etablie sur cet emplacement en 1718, la Mission San Antonio de Valero fut rapidement élevée au rang de capitale de la province mexicaine du Texas. Elle fut donc sous domination espagnole jusqu'en 1821, puis mexicaine jusqu'en 1836. La République du Texas née en 1836 fut intégrée dans la confédération de l'Amérique du Nord en 1845.
San Antonio reste aujourd'hui une ville bilingue dans laquelle l'espagnol n'a rien perdu de son importance : plus de la moitié de la population se réclame d'origines hispaniques. En 1981, elle devint la première grande cité américaine à élire un maire hispanique.
La San Antonio River serpente sur 10 km à travers la ville. Le Paseo del Rio, ou River Walk, est une tranquille promenade dans un cadre de végétation sub-tropicale, bordée de restaurants, de boutiques, de cafés et de bars de nuit.
Au coeur de la ville, on ne manquera pas la visite de l' Alamo, ancienne chapelle fortifiée de la mission San Antonio de Valero, lieu saint où, en 1836, 187 hommes moururent sous l'assaut des troupes mexicaines pour défendre l'indépendance du Texas.

 
Le Parc National de Big Bend, le dernier grand espace sauvage du Texas, se trouve à l'extrême Ouest de l'Etat en bordure du Rio Grande. Aride et désolé, il donna du fil à retordre aux premiers explorateurs. Ses paysages de canyons et de déserts accueillent aujourd'hui plus de 300 000 visiteurs par an.
Le visiteur voyageant à travers le Texas sera intrigué par sa culture internationale, opposée au cliché bien établi de son peu d'ouverture sur le reste du monde. Plus de trente cultures ont contribué au caractère du peuple texan et à son hospitalité exceptionnelle, depuis les cultures dominantes de l'Espagne, du Mexique, de l'Allemagne et de la France, jusqu'à celles, moins manifestes, des Pays-Bas ou de l'Orient.

D'une surface supérieure à celle de la France, le Texas est le deuxième Etat le plus peuplé des Etats-Unis après la Californie, avec une population regroupée à 80% dans ses quatre grands centres urbains. Les régions rurales y sont d'une extrême variété, avec des paysages aussi divers que la prairie, la forêt, les déserts ou les plaines littorales du Golfe du Mexique.


texas_austin_srv_310Austin
Austin fut capitale de la République du Texas de 1839 à 1845. Capitale de l'Etat depuis 1845, Austin est renommée pour son Capitole de 500 pièces, construit en granite, avec ses 94 mètres au sommet de son dôme, soit quatre mètre de plus de le Capitole des Etats-Unis à Washington DC.

On pourra visiter l'Université du Texas, ainsi que la maison du Gouverneur (Governor's mansion), autrefois légation française, le musée O. Henry, et la Bibliothèque présidentielle Lyndon B. Johnson. Avec ses nombreuses salles de spectacles et sa célèbre 6e rue où se succèdent les bars musicaux, Austin se veut la "capitale mondiale de la musique live". De façon plus anecdotique, Austin possède, sous le pont de Congress Avenue, la plus importante colonie urbaine de chauves-souris.


texas_dallas_texas_school_books_depository_building_310Dallas
Une ville moderne, industrielle et commerciale, qui se développa en tant que marché cotonnier et pétrolier, située sur la rive gauche de la Trinity River. Sur cet emplacement s'installa en 1841, dans le but de commercer avec les tribus indiennes, un certain John Neely Bryan. La John Neely Bryan Cabin, visible en centre-ville est une reconstitution de la maison construite par le fondateur de la Dallas en 1843.La ville devint tristement célèbre le 22 novembre 1963 lors de l'assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy. On pourra se rendre au Kennedy Memorial Assasination Site et visiter le Sixth Floor Museum, dans l'imeuble au sixième étage duquel Lee Harvey Osvald fit feu sur le Président.Outre le Dallas Museum of Art, les amateurs d'art  pourront s'intéresser au Meadows Museum of Art qui regroupe la plus grande collection d'art espagnol hors d'Espagne (de Velasquez et Goya à Miro et Picasso).La Foire d'Etat du Texas (Texas State Fair), qui se tient à Dallas durant deux semaines en octobre, est la plus grande de ce type dans le pays.


texas_fort_worth_longhorns_2_310Fort Worth
Dans l'agglomération de Dallas, Fort Worth, la 5e ville de l'Etat par sa population, est un symbole du Nouvel Ouest. Ville cosmopolite, dont les immeubles historiques et les rues pavées de Sundance Square rappellent les origines, elle se développa avec le commerce du bétail. On redécouvrira l'héritage bovin du pays au Stockyards Historic District, qui abrite également le premier espace de rodéo couvert ainsi que le plus grand dancing country and western du monde. Fort Worth possède aussi le principal musée du pays consacré au Western Art. Indispensable pour les passionnés de culture western, le National Cowgirl Museum Hall of Fame, rend hommage aux femmes de l'Ouest Américain, tandis que le National Cowboys of Color Museum, se consacre à l'histoire des africains-américains dans la tradition rurale texane.Non loin de Fort Worth, sur la Highway 377, se trouve l'intéressant Pate Museum of Transportation, consacré à la préservation des moyens de transports d'autrefois et très riches en belles automobiles américaines, Cadillac, Buick ou Ford T. 


El Paso
A l'extrême ouest de l'Etat, face à la ville mexicaine de Ciudad Juarez de l'autre côté du Rio Grande, El Paso fut fondée par Coronado et les conquistadors espagnols aux alentours de 1540. Une courte excursion le long du Camino Real vous conduira, dans cette ville à dominante hispanophone, sur les sites les plus anciens de l'histoire du Texas espagnol.


L'île de South Padre
South Padre Island National Seashore, bande de sable et de dunes, au climat sub-tropical, parallèle à la côte du Texas, s'étire sur 110 km entre Port Isabel et Corpus Christi. South Padre Island est le point le plus au sud du Texas, sur le golfe du Mexique. Avec ses plages de sable blanc, cette île tout en longueur renferme quelques-unes des stations touristiques les plus luxueuses de l'Etat.


Corpus Christi
Face à South Padre Island s'étendent la cité portuaire de Corpus Christi et sa vaste baie, lieu des compétitions internationales de voile. A visiter, le Texas State Aquarium, ainsi que le navire USS Lexington qui fut utilisé pour le tournage du film Pearl Harbour.


Galveston
Le site fut découvert par Cabeza de Vaca, le premier explorateur européen au Texas, lorsqu'il y fit naufrage en 1528. Capitale de la République du Texas en 1836, Galveston, sur le Golfe du Mexique et à proximité de Houston, fut tour à tour un repère de pirates et une ville portuaire florissante, premier port cotonnier de l'Etat et point d'entrée de nombreux émigrants. En 1900, un terrible ouragan inonda la ville faisant huit mille victimes. Quatorze ans plus tard fut construit le canal qui allait la relier à Houston.Galveston est appréciée pour ses édifices victoriens, ses jardins, et ses trottoirs en bois qui longent des kilomètres de plages. L'American National Collection présente les oeuvres des premiers peintres américains, étendant ses collections des oeuvres précolombiennes, puis indiennes, jusqu'à l'art pictural du 19e siècle.  

texas_houston_1_310
Houston
Houston, la plus grande ville du Sud-ouest américain et la quatrième ville des Etats-Unis est située à 395 km au sud-est de Dallas, et à environ 90 km des côtes du Golfe du Mexique, auquel elle est reliée par le Houston Ship Channel ponctué de docks et d'usines, qui en fait un des principaux ports des EtatsUnis.
La ville fut fondée en 1836, l'année de la défaite des Mexicains par le Général Sam Houston et de la création de la République du Texas, et reçut le nom de son libérateur. 
Houston est aussi le centre de l'industrie pétrolière du pays, au coeur d'un important réseau de pipe-lines, de puits et de réservoirs.Véritablement internationale, Houston se flatte de posséder une diversité culturelle réunissant plus de 90 groupes ethniques. Une très importante communauté tchèque se forma notamment ici à partir de 1854. Ses membres se réunissent chaque année à Praha (Prague) à 150 km à l'ouest de Houston.Construit il y a plus de 40 ans, l' Astrodome est un stade de 66 000 places, encore aujourd'hui considéré comme un modèle architectural. Autrefois domicile de l'équipe de base-ball des «Houston Astros» et de celle de football des «Houston Oilers» il est aujourd'hui obsolène et ne sert que pour quelques événements occasionnels.
De nombreux sites ont été remarquablement préservés, comme l'historique Allen's Landing, le Oil Market Square ou le Parc Sam-Houston, en périphérie, qui regroupe des bâtiments restaurés.
L'immense obélisque de San Jacinto Battleground (haut de 174mètres) symbolise la bataille victorieuse qui permit au Texas de gagner son indépendance vis-à-vis du Mexique en 1836.
Houston est aussi connue pour le Lyndon B. Johnson Space Center appartenant à la NASA, pour ses jardins zoologiques, pour le Houston Museum of Natural Science, pour la Rice University et pour le grand centre de recherches qu'est le Texas Medical Center.


texas_san_antonio_alamo_310San Antonio
San Antonio, ville pittoresque, 320 km à l'ouest de Houston, a un parfum de Mexique espagnol. C'est la troisième plus grande ville du Texas, et une des plus anciennes. Etablie sur cet emplacement en 1718, la Mission San Antonio de Valero fut rapidement élevée au rang de capitale de la province mexicaine du Texas. Elle fut donc sous domination espagnole jusqu'en 1821, puis mexicaine jusqu'en 1836. La République du Texas née en 1836 fut intégrée dans la confédération de l'Amérique du Nord en 1845. San Antonio reste aujourd'hui une ville bilingue dans laquelle l'espagnol n'a rien perdu de son importance : plus de la moitié de la population se réclame d'origines hispaniques. En 1981, elle devint la première grande cité américaine à élire un maire hispanique. La San Antonio River serpente sur 10 km à travers la ville. Le Paseo del Rio, ou River Walk, est une tranquille promenade dans un cadre de végétation sub-tropicale, bordée de restaurants, de boutiques, de cafés et de bars de nuit. Au coeur de la ville, on ne manquera pas la visite de l' Alamo, ancienne chapelle fortifiée de la mission San Antonio de Valero, lieu saint où, en 1836, 187 hommes moururent sous l'assaut des troupes mexicaines pour défendre l'indépendance du Texas.


Parc National de Big Bend
Le dernier grand espace sauvage du Texas, se trouve à l'extrême Ouest de l'Etat en bordure du Rio Grande. Aride et désolé, il donna du fil à retordre aux premiers explorateurs. Les paysages de canyons et de déserts de Big Bend National Park accueillent aujourd'hui plus de 300 000 visiteurs par an.
 
 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~