wordpress stats
iconGrand Canyon NP
Même saturé de littérature, de photographies, le visiteur qui découvre cette merveille géologique reste émerveillé par ces gouffres (leur profondeur peut dépasser 1 600 m) ouverts dans une roche teintée de rouge vif et de gris.

grand_canyon_grandview_point_310

Le Grand Canyon s'étend au total sur 350 km, dont 161 seulement sont compris dans les limites du parc. La faille, sur l'ensemble du parcours, est large de 6,5 à 29 km.

A l'intérieur du parc, elle est bordée par deux plateaux. A partir du plateau nord (North Rim), qui dépasse en moyenne de 365 m le plateau sud (South Rim), le Grand Canyon, qui est situé à 2 438 m d'altitude, plonge à une profondeur de 1 737 mètres.


Les Rims, à peu prés parallèles, ne sont éloignés en moyenne que de 14,5 km (344 km par la route), mais ils se distinguent nettement par leur climat, leur végétation et leur faune. Le volume des précipitations, par exemple, est deux fois plus important sur le North Rim et le célèbre sapin concolor qui y pousse n'existe pas du côté opposé. On trouve des écureuils spermophiles et des chiens de prairie sur l'un des plateaux, mais pas sur l'autre. II s'agit là de sous-espèces de races animales autrefois non diversifiées qui ont été séparées par l'approfondissement progressif de la fissure et ont évolué de manière différente.

 

grand_canyon_tusayan_ruins_310Au fond du canyon, des cavernes ont livré des statuettes vieilles de 4 000 ans, représentant des moutons à grandes cornes et des antilopes à queue noire. A Tusayan Ruin, à l'intérieur des limites du Parc, on a retrouvé les traces d'une trentaine d'individus qui vivaient là en l'an 1200 de notre ère, époque à laquelle les Indiens Havasupai s'installèrent dans le Grand Canyon.


Des descendants de la tribu vivent encore dans cette région verdoyante, riche en cascades où, sur des terres irriguées, ils cultivent des plantes potagères, des arbres fruitiers et élèvent du bétail. Ils font également du commerce avec les touristes assez audacieux pour emprunter, à pieds ou à cheval, une piste escarpée de 13 km qui longe des parois de roche rouge presque verticales et conduit au village de Supai, à quelque 600 mètres en contrebas. Ce hameau perdu dans la nature compte 200 habitants. Les amateurs de calme y trouvent un gîte et des installations pour campeurs.

grand_canyon_paysage_310
Au pied des falaises (où les températures estivales peuvent atteindre 51 °C à l'ombre) serpente le Colorado, que les Indiens de l'endroit appellent « très mauvaise eau ». Cette force de la nature, roulant avec violence une eau verdâtre et bourbeuse, semble vouloir faire de son mieux pour arracher les 700 mètres de roche qui la séparent encore du niveau de la mer.


En fait, le Grand Canyon s'approfondit et s'élargit de quelques centimètres tous les millénaires et des géologues ont estimé qu'il devrait avoir complètement disparu dans six millions d'années.


La plupart des visiteurs pénètrent dans le parc par le côté sud. D'un accès aisé, le South Rim, qui ne ferme jamais, offre aux touristes des magasins de matériel de camping, des terrains aménagés, des «lodges» confortables, des restaurants typiques, une navette gratuite d'autocars pour visiter les lieux et même un journal local qui rend compte de toutes les activités propres au parc.


En dehors des quelques avant-postes de la civilisation installés ici et là, le Grand Canyon n'en conserve pas moins sa splendeur désolée. Les distances entre les points habités sont importantes, l'eau et l'ombre sont rares et seuls les marcheurs endurants peuvent suivre les quelques sentiers de randonnée qui pénètrent en pleine nature.


L'un des sentiers préférés du public pour accéder au fleuve est le Bright Angel Trail qui, depuis le South Rim, descend à une profondeur de 1 360 mètres sur un parcours de 12 km. La piste Kaibab, longue de 23 km, commence au North Rim, et conduit au refuge de Phantom Ranch, ouvert toute l'année (mais pour lequel il vaut mieux effectuer ses réservations plusieurs mois à l'avance si l'on veut être sûr d'y avoir une place).

grand_canyon_sunset_310
II faut un permis pour toute excursion de plus de vingt-quatre heures et les marcheurs ne dépassent guère une moyenne de 1,6 km/h, à raison de huit heures par jour, sur les sentes accidentées que sont les Wilderness Trails.

 

Le moyen de locomotion idéal pour descendre dans le lit du fleuve est la mule, qui parcourt allégrement les 14,5 km des deux chemins sur lesquels elle peut circuler et qui partent de l'un et l'autre plateau. On peut faire une promenade d'une journée au fond du canyon ou partir pour deux jours. Les mules sont parfaitement à leur aise sur les pistes indiennes qui, malgré les aménagements apportés par les mineurs dans les années 1890, demeurent extrêmement étroites et abruptes.

 

Le Parc National de Grand Canyon est situé au nord-ouest de l'Arizona. Il s'étend sur 277 miles de la Colorado River. Le droit d'entrée est de 25 $ par véhicule (pour sept jours) ou de 12 $ par individuel.

Quatre terrains de camping sont aménagés. Coûts, de 10 à 24$ par emplacement selon le camping.

 
 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~