wordpress stats
iconTybee Island

Entre étangs d'eau salée accueillant de nombreuses espèces d'oiseaux et huit kilomètres de plage de sable sur l'Océan Atlantique, Tybee Island est une destination balnéaire appréciée depuis plus d'un siècle par les habitants de Géorgie : à une trentaine de kilomètres seulement de la belle Savannah aux maisons ante-bellum et aux chênes couverts de mousse espagnole, Tybee Island est une plage  fréquentée aussi par des visiteurs venus d'un peu plus loin, de Macon, d'Augusta et surtout de la capitale d'Etat, Atlanta.

A l'embouchure de la Savannah River, ce village balnéaire "à l'ancienne" à l'atmosphère décontractée typique du Sud et connu sous le nom de Savannah Beach au 19e siècle, n'était accessible autrefois qu'en bateau à vapeur. Dès les années suivant la Guerre Civile, les médecins recommandaient à leurs patients affectés par l'air pollué des grandes villes industrielles comme Atlanta d'aller respirer l'air chargé d'embruns et d'essences de pins de Tybee Island. L'île devint une destination à la mode. En 1887, Tybee fut plus aisément accessible avec la construction d'une voie de chemin de fer la reliant à Savannah. Puis dans les années 1920, la route permit enfin aux touristes de venir en auto passer un week-end , une journée, une soirée, à danser sur l'estrade de bois du Tybrisa Pavillon (détruit par le feu en 1967), au son des orchestres de Duke Ellington ou de Cab Calloway.

Cette île sableuse dont le nom de "Tybee" signifiait "eau saumâtre" chez les indiens Euchee qui occupaient la région et en parcouraient les canaux appartint à la France, à la Grande Bretagne, à l'Espagne, aux Etats confédérés, et même à certaines périodes, à des bandes de pirates.

En 1847 fut implanté à l'ouest de l'ïle, sur un îlot sableux de la Savannah river à la position défensive stratégique, Fort Pulaski, qui allait devenir célèbre durant la guerre civile en protégeant Savannah contre les bombardements intenses des troupes de l'Union.

Plus d'un demi-siècle avant Fort Pulawski, en 1773, avait été érigé (l'île constituant le point le plus à l'est de la côte de la Géorgie) le phare de Tybee Island, qui demeure aujourd'hui l'un des plus vieux phares des Etats-Unis. L'ascension de ses 178 marches offre une vue étendue sur Tybee Island, sur la côte géorgienne, sur Savannah, et bien plus loin lorsque le temps le permet.  Ce phare avait été lui-même précédé en 1736 par une première structure en bois, de 27 mètres (qui fut alors la plus haute construction des Etats-Unis), détruite par un orage en 1741. Un deuxième fut érodé par une trop longue succession de tempêtes. L'actuel phare, haut de 44 mètres, fut partiellement détruit pendant la Guerre Civile et la partie supérieure fit l'objet d'une rénovation.

A proximité du phare, le Tybee Raised Cottage est un bel exemple de l'architecture côtière dans les années 1920, typique pour sa structure surélevée destinée à mettre les pièces d'habitation au dessus du niveau des grandes marées.

Tybee Island n'est pas seulement le paradis des baigneurs et les amateurs de plage, mais aussi un lieu idéal pour faire des randonnées familiales, du kayak de mer dans les marais maritimes, du vélo, ou pour se livrer aux joies le l'observation des oiseaux, le "bird watching", tout particulièrement au North Beach Bird Sanctuary
300_savannah_tybee_island_310
Entre étangs d'eau salée accueillant de nombreuses espèces d'oiseaux et huit kilomètres de plage de sable sur l'Océan Atlantique, Tybee Island est une destination balnéaire appréciée depuis plus d'un siècle par les habitants de Géorgie: à une trentaine de kilomètres seulement de la belle Savannah aux maisons ante-bellum et aux chênes couverts de mousse espagnole, Tybee Island est une plage fréquentée aussi par des visiteurs venus d'un peu plus loin, de Macon, d'Augusta et surtout de la capitale d'Etat, Atlanta.


A l'embouchure de la Savannah River, ce village balnéaire "à l'ancienne" à l'atmosphère décontractée typique du Sud et connu sous le nom de Savannah Beach au 19e siècle, n'était accessible autrefois qu'en bateau à vapeur. Dès les années suivant la Guerre Civile, les médecins recommandaient à leurs patients affectés par l'air pollué des grandes villes industrielles comme Atlanta d'aller respirer l'air chargé d'embruns et d'essences de pins de Tybee Island.

300_savannah_tybee_dunes_310
L'île devint une destination à la mode. En 1887, Tybee fut plus aisément accessible avec la construction d'une voie de chemin de fer la reliant à Savannah.

Puis dans les années 1920, la route permit enfin aux touristes de venir en auto passer un week-end , une journée, une soirée, à danser sur l'estrade de bois du Tybrisa Pavillon (détruit par le feu en 1967), au son des orchestres de Duke Ellington ou de Cab Calloway.


Cette île sableuse dont le nom de "Tybee" signifiait "eau saumâtre" chez les indiens Euchee qui occupaient la région et en parcouraient les canaux appartint à la France, à la Grande Bretagne, à l'Espagne, aux Etats confédérés, et même à certaines périodes, à des bandes de pirates.


300_savannah_tybee_lighthouse_310

En 1847 fut implanté à l'ouest de l'ïle, sur un îlot sableux de la Savannah river à la position défensive stratégique, Fort Pulaski, qui allait devenir célèbre durant la Guerre civile en protégeant Savannah contre les bombardements intenses des troupes de l'Union.


Plus d'un demi-siècle avant Fort Pulawski, en 1773, avait été érigé (l'île constituant le point le plus à l'est de la côte de la Géorgie) le phare de Tybee Island, qui demeure aujourd'hui l'un des plus vieux phares des Etats-Unis. L'ascension de ses 178 marches offre une vue étendue sur Tybee Island, sur la côte géorgienne, sur Savannah, et bien plus loin lorsque le temps le permet.  Ce phare avait été lui-même précédé en 1736 par une première structure en bois, de 27 mètres (qui fut alors la plus haute construction des Etats-Unis), détruite par un orage en 1741. Un deuxième fut érodé par une trop longue succession de tempêtes. L'actuel phare, haut de 44 mètres, fut partiellement détruit pendant la Guerre Civile et la partie supérieure fit l'objet d'une rénovation.


A proximité du phare, le Tybee Raised Cottage est un bel exemple de l'architecture côtière dans les années 1920, 300_savannah_tybee_beach_310typique pour sa structure surélevée destinée à mettre les pièces d'habitation au dessus du niveau des grandes marées.


Tybee Island n'est pas seulement le paradis des baigneurs et les amateurs de plage, mais aussi un lieu idéal pour faire des randonnées familiales, du kayak de mer dans les marais maritimes, du vélo, ou pour se livrer aux joies le l'observation des oiseaux, le "bird watching", tout particulièrement au North Beach Bird Sanctuary.
 
 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~