wordpress stats
iconVisiter San Francisco (1)
Ses rues en pente, ses collines, ses cable-cars, ses ponts mythiques franchissant une des plus belles baies du monde, son île prison d'Alcatraz, ses restaurants italiens, son port de pêche sur lequel se presse une foule de touristes, ses rues évoquant la Beat génération des années 1950 ou le mouvement Hippie de la décennie suivante, ses quartiers chinois, japonais ou mexicain... Ce fantastique cocktail fait de San Francisco l'une des villes les plus agréables des États-Unis et une des préférés, tant des touristes américains que des visiteurs étrangers.
 
Voici une liste non exhaustive des principaux lieux, des sites, des curiosités et des attractions à découvrir et à visiter dans cette ville que les Californiens surnomment « the City on the Bay » ou plus simplement « the City ».
Fisherman's Wharf
Sans doute le point le plus fréquenté par les touristes, quartier des restaurants de poissons et de crustacés, des stands de « clam chowders » et de « crabe de Dungeness », des boutiques, de quais désormais désaffectés mais sur lesquels s'alignent des attractions nombreuses et variées. Le quartier s'étend à la pointe nord de la presqu'île, face à l'île d'Alcatraz et adossé aux quartiers de Nob Hill-Rissian Hill et de Chinatown-North Beach.
A ne pas manquer : le Cannery, le Musée maritime, le petit secteur de Ghirardelli square, L'Exploratorium, l'Aquarium of the Bay, la Marina, et le Quai 39, joli centre commercial à ciel ouvert célèbre pour son aquarium et pour les otaries (« sea lions ») se prélassant sur les pontons flottants.
 
Ghirardelli Square
Un des centres de gravité de Fisherman's Wharf, cet espace rénové et réaménagé autour d'une belle fontaine centrale était autrefois une fabrique de chocolats. La fabrique de chocolats ne se trouve plus sur le site, mais il reste un point de vente devant lequel les client n'hésitent pas à attendre leur tour parfois une dizaine de minutes pour s’offrir les délicieux chocolats Ghirardelli.
 
The Cannery
Un bâtiment en briques rescapé de ce que fut autrefois Fisherman's Wharf, c'était alors une usine de boites de conserves (cans) de fruits de la firme Del Monte. Rénové en 1968, le bâtiment historique abrite désormais des restaurants, des cafés et des commerces divers.
 
Maritime State Historic Park
A l'extrémité de Polk Street et à deux pas de Ghirardelli Square, sont amarrés les bateaux magnifiquement rénovés du San Francisco Maritime Historical Park, pièces historique de la navigation sur les eaux de l'Océan Pacifique. Parmi les plus belles unités à ne pas manquer : le trois mâts goélette Thayer, actif jusqu'en 1950 ; le schooner Wapama, un des premiers bateaux à vapeur ; le trois mats Balclutha, construit en 1860 et qui doubla dix-sept fois le cap horn ; le ferry-boat Eureka ; le remorqueur Hercules ; le chaland Alma...
Alcatraz Island
Au nord de Fisherman's Wharf, l'île d'Alcatraz culmine à 42 mètres au-dessus des eaux de la baie de San Francisco. Sur « le rocher » demeurent les bâtiments aujourd'hui désaffectés du pénitencier le plus célèbre des États-Unis, réputé pour la quasi-impossibilité de s'en évader, même si des évasions, restées célèbres, furent tentées. Al Capone, le gangster de Chicago, y fut incarcéré. La prison fédérale d'Alcatraz, ouverte en 1934, ferma définitivement ses portes en 1963. En 1969, l'île fut occupée illégalement par un groupe d'Indiens. La visite d'Alcatraz est l'une des plus appréciées, et l'une des plus intéressantes de San Francisco. (Voir article).
Telegraph Hill
Une colline haute de 84 mètres située à la pointe nord-est de la presqu'île de San Francisco, en bordure du quartier de North Beach dominant le port et l'Embarcadero. Un sémaphore s'y élevait autrefois, signalant l'entrée des navires dans le détroit de la Porte d'Or. Une tour de style art-deco, achevée en 1933, haute de 64 mètres et équipée d'un belvédère en son sommet s'y dresse aujourd'hui : la Coit Memorial Tower, hommage aux pompiers volontaires de la ville. Le hall d'entrée est décoré de fresques murales réalisées par une vingtaine d'artistes différents, représentant la vie en Californie au cours des années de la Grande Dépression. La plus agréable façon de se rendre à Telegraph Hill est d'emprunter le long escalier en bois débutant à l'intersection de Filbert Street et de Napier Lane.


Lombard Street
Une rue réputée pour être la plus sinueuse du monde (« The croocked street in the world », elle ne sinue que sur une faible portion de très forte pente, comprise entre Hide Street (en haut) et Leavenworth Street (en bas). Les touristes s'y pressent en voiture pour en parcourir, du haut vers le bas, les dix tournants gravissant cette pente à 40 % bordée de jolies maisons et de magnifiques massifs de fleurs. En 1986, Steve McQueen la parcourt au volant de sa Ford Mustang GT Fastback dans la célèbre poursuite en voiture du film Bullit.


Les Cable Cars
Il serait dommage de visiter San Francisco sans emprunter au moins une fois les Cable Cars, véritables symboles de la ville, élevés en 1964 au grade de « monument historiques ». Ces tramways sans moteur sont mus par un long câble d'acier circulant sous la chaussée dans une gorge aménagée entre deux rails. Un dispositif d'ancrage permet l'accrochage au câble pour gravir des pentes pouvant atteindre 21% sur Nob Hill ou Russian Hill par exemple. Un puissant dispositif de freinage permet de retenir le véhicule dans les descentes. Des huit lignes en activité en 1880, il n'en reste aujourd'hui plus que trois. Au 1201 Mason Street (à l'angle de Washington Street) le Cable Car Museum (gratuit) permet de découvrir les coulisses du système de Cable Cars, leur histoire et leur mode de fonctionnement.
Ses rues en pente, ses collines, ses cable-cars, ses ponts mythiques franchissant une des plus belles baies du monde, son île prison d'Alcatraz, ses restaurants italiens, son port de pêche sur lequel se presse une foule de touristes, ses rues évoquant la Beat génération des années 1950 ou le mouvement Hippie de la décennie suivante, ses quartiers chinois, japonais ou mexicain...

Ce fantastique cocktail fait de San Francisco l'une des villes les plus agréables des États-Unis et une des préférées, tant des touristes américains que des visiteurs étrangers. Voici une liste non exhaustive des principaux lieux, des sites, des curiosités et des attractions à découvrir et à visiter dans cette ville que les Californiens surnomment "the City on the Bay" ou plus simplement "the City".

san_francisco_pier_39_312Fisherman's Wharf

Sans doute le point le plus fréquenté par les touristes, quartier des restaurants de poissons et de crustacés, des stands de "clam chowders" et de "crabe de Dungeness", des boutiques, de quais désormais désaffectés mais sur lesquels s'alignent des attractions nombreuses et variées.

Le quartier s'étend à la pointe nord de la presqu'île, face à l'île d'Alcatraz et adossé aux quartiers de Nob Hill-Rissian Hill et de Chinatown-North Beach.

A ne pas manquer : le Cannery, le Maritime historical park, le petit secteur de Ghirardelli square, L'Exploratorium, l'Aquarium of the Bay, la Marina, et le Quai 39, joli centre commercial à ciel ouvert célèbre pour ses otaries ("sea lions") se prélassant sur les pontons flottants. 




san_francisco_ghirardelli_square_312Ghirardelli Square

Un des centres de gravité de Fisherman's Wharf, cet espace rénové et réaménagé autour d'une belle fontaine centrale était autrefois une usine de chocolat. La fabrique de chocolats ne se trouve plus sur le site, mais il reste un point de vente devant lequel les clients n'hésitent pas à attendre leur tour parfois une dizaine de minutes pour s’offrir les délicieux chocolats Ghirardelli


The Cannery

Un bâtiment en briques rescapé de ce que fut autrefois Fisherman's Wharf, c'était alors une usine de boites de conserves (cans) de fruits, de la firme Del Monte. Rénové en 1968, le bâtiment historique abrite désormais des restaurants, des cafés et des commerces divers. 


Maritime State Historic Park

A l'extrémité de Hyde Street et à deux pas de Ghirardelli Square, sont amarrés les bateaux magnifiquement rénovés du San Francisco Maritime Historical Park, pièces historiques de la navigation sur les eaux de l'Océan Pacifique. Parmi les plus belles unités à ne pas manquer : le trois mâts goélette Thayer, actif jusqu'en 1950 ; le schooner Wapama, un des premiers bateaux à vapeur ; le trois mâts Balclutha, construit en 1860 et qui doubla dix-sept fois le cap horn ; le ferry-boat Eureka ; le remorqueur Hercules ; le chaland Alma...

san_francisco_alcatraz_312
Alcatraz Island

Face aux quais de Fisherman's Wharf, l'île d'Alcatraz culmine à 42 mètres au-dessus des eaux de la baie de San Francisco. Sur le "rocher" demeurent les bâtiments aujourd'hui désaffectés du pénitencier le plus célèbre des États-Unis, réputé pour la quasi-impossibilité de s'en évader, même si des évasions, restées célèbres, furent tentées.

Al Capone, le gangster de Chicago, y fut incarcéré. La prison fédérale d'Alcatraz, ouverte en 1934, ferma définitivement ses portes en 1963. En 1969, l'île fut occupée illégalement par un groupe d'Indiens. La visite d'Alcatraz est l'une des plus appréciées, et l'une des plus intéressantes de San Francisco. (Voir article).



san_francisco_telegraph_hill_312Telegraph Hill

Une colline haute de 84 mètres située à la pointe nord-est de la presqu'île de San Francisco, en bordure du quartier de North Beach dominant le port et l'Embarcadero. Un sémaphore s'y élevait autrefois, signalant l'entrée des navires dans le détroit de la Porte d'Or.

Une tour de style art-deco, achevée en 1933, haute de 64 mètres et équipée d'un belvédère en son sommet s'y dresse aujourd'hui : la Coit Memorial Tower, hommage aux pompiers volontaires de la ville.

Le hall d'entrée est décoré de fresques murales réalisées par une vingtaine d'artistes différents, représentant la vie en Californie au cours des années de la Grande Dépression. La plus agréable façon de se rendre à Telegraph Hill est d'emprunter le long escalier en bois débutant à l'intersection de Filbert Street et de Napier Lane.


san_francisco_lombard_street_312Lombard Street

Une rue réputée pour être la plus sinueuse du monde ("The croocked street in the world"»), elle ne sinue que sur une faible portion de très forte pente, comprise entre Hide Street (en haut) et Leavenworth Street (en bas).

Les touristes s'y pressent en voiture pour en parcourir, du haut vers le bas, les dix tournants gravissant cette pente à 40% bordée de jolies maisons et de magnifiques massifs de fleurs. En 1986, Steve McQueen la parcourt au volant de sa Ford Mustang GT Fastback dans la célèbre poursuite en voiture du film Bullit.




san_francisco_cable_cars_312Les Cable Cars

Il serait dommage de visiter San Francisco sans emprunter au moins une fois les Cable Cars, véritables symboles de la ville, élevés en 1964 au grade de "monument historique". Ces tramways sans moteur sont mus par un long câble d'acier circulant sous la chaussée dans une gorge aménagée entre deux rails. Un dispositif d'ancrage permet l'accrochage au câble pour gravir des pentes pouvant atteindre 21% sur Nob Hill ou Russian Hill par exemple.

Un puissant dispositif de freinage permet de retenir le véhicule dans les descentes. Des huit lignes en activité en 1880, il n'en reste aujourd'hui plus que trois. Au 1201 Mason Street (à l'angle de Washington Street) le Cable Car Museum (gratuit) permet de découvrir les coulisses du système de Cable Cars, leur histoire et leur mode de fonctionnement.

Chinatown
Au pied de la colline de Nob Hill, le quartier chinois de San Francisco s'étend principalement de part et d'autre d'une seule rue : Grand Avenue. Fondé en 1848, c'est le plus ancien Chinatown des États-Unis et, avec ses 170 000 habitants, le deuxième plus grand du pays après celui de New York. S'il ne possède plus aucun de ses immeubles d'origine, dévastés par l'incendie successif au grand tremblement de terre de 1906, il n'en reste pas moins un quartier exotique et bigarré et l'un des préférés des visiteurs pour ses pagodes, ses temples, ses théâtres, pour ses magasins de toutes sortes, pharmacies, épiceries, pour ses boutiques de souvenirs ou d'antiquités, et pour sa multitude de restaurants surtout, auxquels il ne faut pas manquer de rendre visite. La portion de Grant Avenue accueillant Chinatown, décorée de lampadaires de style « chinois », s'ouvre à l'intersection de Bush Street par une porte chinoise : la Dragon Gate et ses deux dragons de pierre. L'un des lieux les plus photographiés de San Francisco. A découvrit à Chinatown, le Bâtiment des Six Compagnies, Portsmouth Square et son activité chinoise à longueur de journée, ainsi que la statue de Sun Yat Sen sur St Mary's Square.

Chinatown

Au pied de la colline de Nob Hill, le quartier chinois de San Francisco s'étend principalement de part et d'autre d'une seule rue : Grand Avenue. Fondé en 1848, c'est le plus ancien Chinatown des États-Unis et, avec ses 170 000 habitants, le deuxième plus grand du pays après celui de New York.

san_francisco_chinatown_312_01S'il ne possède plus aucun de ses immeubles d'origine, dévastés par l'incendie successif au grand tremblement de terre de 1906, il n'en reste pas moins un quartier exotique et bigarré et l'un des préférés des visiteurs pour ses pagodes, ses temples, ses théâtres, pour ses magasins de toutes sortes, pharmacies, épiceries, pour ses boutiques de souvenirs ou d'antiquités, et pour sa multitude de restaurants surtout, auxquels il ne faut pas manquer de rendre visite.

La portion de Grant Avenue accueillant Chinatown, décorée de lampadaires de style "chinois", s'ouvre à l'intersection de Bush Street par une porte chinoise: la Dragon Gate et ses deux dragons de pierre. L'un des lieux les plus photographiés de San Francisco. A découvir à Chinatown, le Bâtiment des Six Compagnies, Portsmouth Square et son activité chinoise à longueur de journée, ainsi que la statue de Sun Yat Sen sur St Mary's Square.

Lire la suite : Visiter San Francisco (2)

 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~