wordpress stats
iconHollywood
Hollywood

Intégré à Los Angeles depuis 1910, Hollywood est aujourd'hui l'un des lieux touristiques les plus fréquentés de la Cité des Anges. Paillettes, luxe, célébrités et histoire du cinéma en sont les principaux attraits.

L'industrie du cinéma américain prit naissance à Hollywood, en cette même année 1910 lorsque le réalisateur D.W. Griffith y installa sa société de production cinématographique, ouvrant ainsi la voie à de nombreuses compagnies, notamment originaires de la côte Est du pays, séduites par le climat, par les conditions d’ensoleillement optimales et par les paysages naturels très diversifiés dans cette partie méridionale de la Californie. 

Ainsi arrivent assez rapidement dans les espaces encore peu occupés de cet Eldorado californien les grands noms qui marqueront l'histoire du premier cinéma hollywoodien. A la suite de Griffith arrivent les réalisateurs Mack Sennett, Cecil B. DeMille, Charlie Chaplin, Max Linder, Orson Welles, Howard Hawks, John Ford, Alfred Hitchcock, Frank Capra... Et les les comédiens Mary Pickford,  Douglas Fairbanks, Buster Keaton, Humphrey Bogart, Lauren Bacall, Clark Gable, Fred Astaire, Gene Kelly, Judy Garland, Gregory Peck, Grace Kelly, Cary Grant Marilyn Monroe, Henri Fonda... et tant d'autres noms prestigieux qui on fait rêver des générations de spectateurs.

Hollywood devint rapidement la brillante capitale de l'industrie cinématographique mondiale. Une aura qui culminera durant les décennies 1930 et 1940 pour s'atténuer sensiblement au cours des années succédant à la Seconde Guerre mondiale, avec la concurrence d'autres studios plus modernes en d'autres lieux des États-Unis et du monde.

Cette désaffection de l'industrie cinématographique, ce départ des paillettes et du glamour vers d'autres cieux, cette diminution de la manne financière générée par le 7e Art, affectèrent Hollywood qui devint à partir des années 1970 l'un des quartiers les plus déshérités de Los Angeles.

La « renaissance » de ce qui fut la capitale du 7e art advint dans les années 1990 avec l'installation d'un grand nombre de compagnies, certes moins connues du grand public, mais associées à l'industrie du cinéma (montages, effets techniques, post-production), de la télévision, de la musique et du divertissement en général.

Si dans les années 1910 le village d'Hollywood, séparé de Los Angeles par des jardins et des vergers,  ne comptait guère plus de 500 habitants, on en recense aujourd'hui un peu plus 80 000 ce qui fait de ce quartier de 9 km² l'un des plus densément peuplés de la ville.

Un quartier prestigieux, parcouru par trois axes mythiques, Hollywood Boulevard, Sunset Boulevard et Melrose Avenue, et dominé par son emblème internationalement reconnu, les neufs lettres géantes du « Hollywood sign » accrochées sur une colline dominant la ville.


Hollywood Sign
Sur le Mont Lee, une colline de Griffith Park, ce logo géant fut à l'origine, en 1923, une publicité pour une promotion immobilière appelée « Hollywood land ». Le Hollywood Sign devint très rapidement le symbole de ce que représentera Hollywood avec l'avènement de l'industrie cinématographique, une métaphore non seulement du cinéma mais aussi du succès, de l'ambition, des paillettes et des feux de la rampe... Le signe que l'on admire aujourd’hui fut amplement rénové à la fin des années 1970, le précédent étant tombé dans un état de désuétude grave au cours des deux décennies précédentes. Comment voir le Hollywood Sign et le photographier ? Le plus simple, en plein cœur de la ville, sur Hollywood Boulevard et Highland Avenue, est de monter dans les étages du centre commercial « Hollywood and Highland ». La vue est belle sur la ville et les collines, mais on reste un peu loin du signe. Pour s'en approcher au plus près, il faudra vous rendre en voiture jusqu'à la fin de North Beachwood Drive et d'essayer de trouver un stationnement libre. De là, un sentier conduit au plus près du signe. Photos exceptionnelles garanties. Le signe est bien visible aussi à partir de l’observatoire Griffith, de Mulloland Drive ou des gradins du Hollywood Bowl.

Hollywood Walk of Fame
Sur Hollywood Boulevard, ainsi que sur Vine Street, 2 500 étoiles furent insérées dans les trottoirs en 1960. Au cours des années elles ont été marquées du nom des principales « célébrités » du cinéma, de la télévision, du théâtre, de la musique et du monde du spectacle en général. Un symbole sur le blason de bronze au centre de l'étoile indique dans quel domaine la personnalité a été honorée. Une cérémonie annuelle permet de déterminer quels seront les prochains nom à figurer sur la « Promenade de la Renommée ». Bon à savoir pour les artistes en herbe, quelques 200 étoiles sont encore disponibles...

Le Grauman's Chinese Theatre
Cette salle de spectacle inspirée de l'architecture des pagodes et des temples d'Asie fut inaugurée en 1927 avec la projection du film de Cecil B. DeMille « Le Roi des Rois ». La cérémonie des Oscars s'y déroula durant de nombreuses années. C'est un des emblèmes majeurs d'Hollywood. On disait autrefois que visiter Los Angeles sans voir le Grauman's Chinese Theatre était comme aller en Chine sans aller voir la muraille... 
Dans la grande cour précédant l'entrée de la salle de spectacles, les empreintes des mains et des pieds de « stars » du cinéma sont imprimées dans le béton, accompagnées de leur nom et de leur signature.

Dolby Theatre 
A quelques dizaines de mètres du Chinese Theatre, cette grande salle de 3 400 places, d'abord appelée « Kodak Theatre » fut inaugurée en 2001 pour héberger la cérémonie annuelle des Academy Awards. Elle fait partie de l'ensemble architectural du Hollywood & Highland Center, vaste espace de boutiques et de restaurants.

El Capitan Theatre
Face au moderne Dolby, El Capitan fut lui inauguré en 1926. La salle servit à de prestigieuses avant-premières, notamment, en 1941, celle du Citizen Kane d'Orson Welles. Tombée en désuétude à partir des années 1950, elle fut rénovée avec des fonds apportés par la Walt Disney Company et rouvrit en 1991. On y projette en avant-première les productions Disney. La salle est célèbre pour sa façade de « modern-style » et pour le magnifique orgue à tuyaux «  Wurtlizer » dont elle est équipée.

Egyptian Theatre
Sid Grauman, créateur du Chinese Theatre avait décidément le goût de l’exotisme puisqu'il fut aussi le promoteur de cette salle de style Égyptien. On y accède par un vaste portique à colonnes orné de palmiers.

Capitol Records Building
Sur Vine Street, rue perpendiculaire à Hollywood Boulevard, on peut aller admirer l'immeuble de la maison de production Capitol. Une construction de treize étages, antisismique, inaugurée en 1956, de forme circulaire symbolisant une pile de disques vinyle. On y trouve le siège de la compagnie pour la côte Ouest ainsi que de nombreux studios d'enregistrement.


Hollywood Forever Cemetery
Au sud d'Hollywood boulevard, le long de Santa Monica Boulevard, les passionnés du monde du spectacle pourront aller se recueillir quelques instants sur la dernière demeure de leurs stars préférées. De grands personnages du cinéma et des arts du spectacle sont ici inhumées, parmi lesquelles Rudolph Valentino, Tyrone Power, Douglas Fairbanks, Cecil B. DeMille, Victor Fleming, John Huston, Jayne Mansfield, mais aussi Johnny Ramone, créateur du groupe « The Ramones », ainsi que le chanteur américano-français Joe Dassin...


Hollywood Bowl ( 2301 North Highland Avenue )
Une magnifique salle de spectacle en plein air et le plus grand amphithéâtre des Etats Unis inséré dans un espace naturel, dans des collines situées au nord de Hollywood Boulevard.  Les soirs d'été s'installent au Hollywood Bowl le Los Angeles Philarmonic en alternance avec le Hollywood Bowl Orchestra ou avec des concerts les plus divers. Les Beatles s'y produisirent le 23 août 1964. Ne manquez pas d'assister à un concert par une belle nuit d'été : certaines places, en arrière de l’amphithéâtre peuvent ne coûter qu'un dollar, tandis qu'il vous faudra en débourser une centaine pour être assis au premier rang.

D'autres attractions, très nombreuses mais de bien moins grande envergure profitent de la considérable aura touristique exercée sur le public par Hollywood Boulevard. Citons notamment deux musées de cire (Madame Tussaud's et le Hollywood Wax Museum), le Guiness Book des Records, le Ripley's Belive It or Not, le Hollywood Museum (et sa belle façade rose de style art-déco)...  Certaines peuvent être intéressantes, d'autres beaucoup moins, d'autres encore pourront être classées au rayon de ce que les Américains qualifient de « Tourist traps », les pièges à touristes...
300_hollywood_boulevard_312Intégré à Los Angeles depuis 1910, Hollywood est aujourd'hui l'un des lieux touristiques les plus fréquentés de la Cité des Anges. Paillettes, luxe, célébrités et histoire du cinéma en sont les principaux attraits.

L'industrie du cinéma américain prit naissance à Hollywood, en cette même année 1910 lorsque le réalisateur D.W. Griffith y installa sa société de production, ouvrant ainsi la voie à de nombreuses compagnies, notamment originaires de la côte Est du pays, séduites par le climat, par les conditions d’ensoleillement optimales et par les paysages naturels très diversifiés dans cette partie méridionale de la Californie

Ainsi arrivent assez rapidement dans les espaces encore peu occupés de cet Eldorado californien les grands noms, acteurs et réalisateurs, qui marqueront l'histoire du premier cinéma hollywoodien.

A Griffith se joignent les réalisateurs Mack Sennett, Cecil B. DeMille, Charlie Chaplin, Max Linder, Orson Welles, Howard Hawks, John Ford, Alfred Hitchcock, Frank Capra... Et les comédiens Mary Pickford,  Douglas Fairbanks, Buster Keaton, Humphrey Bogart, Lauren Bacall, Clark Gable, Fred Astaire, Gene Kelly, Judy Garland, Gregory Peck, Grace Kelly, Cary Grant Marilyn Monroe, Henri Fonda... et tant d'autres noms prestigieux qui on fait rêver des générations de spectateurs.

Hollywood devint rapidement la brillante capitale de l'industrie cinématographique mondiale. Une aura qui culminera durant les décennies 1930 et 1940 pour s'atténuer sensiblement au cours des années succédant à la Seconde Guerre mondiale, avec la concurrence d'autres studios plus modernes en d'autres lieux des États-Unis et du monde.

Cette désaffection soudaine du monde du cinéma, ce départ des paillettes et du glamour vers d'autres cieux, cette diminution de la manne financière générée par le 7e Art, affectèrent Hollywood qui devint à partir des années 1970 l'un des quartiers les plus déshérités de Los Angeles.

La "renaissance" de ce qui fut la capitale du 7e Art advint dans les années 1990 avec l'installation d'un grand nombre de compagnies, certes moins connues du grand public, mais associées à l'industrie du cinéma (montages, effets techniques, post-production), de la télévision, de la musique et du divertissement en général.

Si dans les années 1910 le village d'Hollywood, séparé de Los Angeles par des jardins et des vergers,  ne comptait guère plus de 500 habitants, on en recense aujourd'hui un peu plus de 80 000 ce qui fait de ce quartier de 9 km² l'un des plus densément peuplés de la ville.

Un quartier prestigieux, parcouru par trois axes mythiques, Hollywood Boulevard, Sunset Boulevard et Melrose Avenue, et dominé par son emblème internationalement reconnu, les neufs lettres géantes du "Hollywood sign" accrochées sur une colline dominant la ville.


300_hollywood_sign_2_312Hollywood Sign
Sur le Mont Lee, une colline de Griffith Park, ce logo géant fut à l'origine, en 1923, une publicité pour une promotion immobilière appelée "Hollywoodland". Le Hollywood Sign devint très rapidement le symbole de ce que représentera Hollywood avec l'avènement de l'industrie cinématographique, une métaphore non seulement du cinéma mais aussi du succès, de l'ambition, des paillettes et des feux de la rampe...

Le signe que l'on admire aujourd’hui fut amplement rénové à la fin des années 1970, le précédent étant tombé dans un état de dégradation grave au cours des deux décennies précédentes.

Comment voir le Hollywood Sign et le photographier ?
Le plus simple, en plein cœur de la ville, sur Hollywood Boulevard et Highland Avenue, est de monter dans les étages du centre commercial "Hollywood & Highland". La vue est belle sur la ville et les collines, mais on reste un peu loin du signe. Pour s'en approcher au plus près, il faudra vous rendre en voiture jusqu'à la fin de North Beachwood Drive puis essayer de trouver un stationnement libre. De là, un sentier conduit au plus près du signe. Photos exceptionnelles garanties. Le signe est bien visible aussi à partir de l’observatoire Griffith, de Mulloland Drive ou des gradins du Hollywood Bowl.


300_hollywood_walk_of_fame_312Hollywood Walk of Fame
Sur Hollywood Boulevard, ainsi que sur Vine Street, 2 500 étoiles furent insérées dans les trottoirs en 1960. Au cours des années elles ont été gravées au nom des principales "célébrités" du cinéma, de la télévision, du théâtre, de la musique et du monde du spectacle en général. Un symbole sur le blason de bronze au centre de l'étoile indique dans quel domaine la personnalité a été honorée. Une cérémonie annuelle permet de déterminer quels seront les prochains noms à figurer sur la "Promenade de la Renommée". Bon à savoir pour les artistes en herbe, quelques 200 étoiles sont encore disponibles...



300_hollywood_chinese_theatre_312
Le Grauman's Chinese Theatre
Cette salle de spectacle inspirée de l'architecture des pagodes et des temples d'Asie fut inaugurée en 1927 avec la projection du film de Cecil B. DeMille "Le Roi des Rois". La cérémonie des Oscars s'y déroula durant de nombreuses années. C'est un des emblèmes majeurs d'Hollywood. On disait autrefois que visiter Los Angeles sans voir le Grauman's Chinese Theatre était comme aller en Chine sans aller voir la Grande muraille... Dans la vaste cour précédant l'entrée de la salle de spectacle, les empreintes des mains et des pieds de "stars" du cinéma sont imprimées dans le béton, accompagnées de leur nom et de leur signature.


300_hollywood_dolby_theatre_312

Le Dolby Theatre 

A quelques dizaines de mètres du Chinese Theatre, cette grande salle de 3 400 places, d'abord appelée "Kodak Theatre" fut inaugurée en 2001 pour héberger la cérémonie annuelle des Academy Awards. Elle fait partie de l'ensemble architectural du Hollywood & Highland Center, vaste espace de boutiques et de restaurants.


El Capitan Theatre
Face au moderne Dolby, El Capitan fut lui inauguré en 1926. La salle servit à de prestigieuses avant-premières, notamment, en 1941, celle du Citizen Kane d'Orson Welles. Tombée en désuétude à partir des années 1950, elle fut rénovée avec des fonds apportés par la Walt Disney Company et rouvrit en 1991. On y projette en avant-première les productions Disney. La salle est célèbre pour sa façade de "modern-style" et pour le magnifique orgue à tuyaux de marque "Wurtlizer" dont elle est équipée.


L'Egyptian Theatre
Sid Grauman, créateur du Chinese Theatre avait décidément le goût de l’exotisme puisqu'il fut aussi le promoteur de cette salle de style Égyptien. On y accède par un vaste portique à colonnes orné de palmiers.


300_hollywood_sony_building_312Capitol Records Building
Sur Vine Street, rue perpendiculaire à Hollywood Boulevard, on peut aller admirer l'immeuble de la maison de production Capitol. Une construction de treize étages, antisismique, inaugurée en 1956, de forme circulaire symbolisant une pile de disques vinyle. On y trouve le siège de la compagnie pour la côte Ouest ainsi que de nombreux studios d'enregistrement.



Hollywood Forever Cemetery

Au sud d'Hollywood boulevard, le long de Santa Monica Boulevard, les passionnés du monde du spectacle pourront aller se recueillir quelques instants sur la dernière demeure de leurs stars préférées. De grands personnages du cinéma et des arts du spectacle sont ici inhumés, parmi lesquelles Rudolph Valentino, Tyrone Power, Douglas Fairbanks, Cecil B. DeMille, Victor Fleming, John Huston, Jayne Mansfield, mais aussi Johnny Ramone, créateur du groupe "The Ramones", ainsi que le chanteur américano-français Joe Dassin...


300_hollywood_bowl_312Hollywood Bowl ( 2301 North Highland Avenue )
Une magnifique salle de spectacle en plein air (et le plus grand amphithéâtre des Etats-Unis) insérée dans un espace naturel, au coeur des collines situées au nord de Hollywood Boulevard. Les soirs d'été s'installent au Hollywood Bowl le Los Angeles Philarmonic, en alternance avec le Hollywood Bowl Orchestra ou avec des concerts les plus divers. Les Beatles s'y produisirent le 23 août 1964. Ne manquez pas d'assister à un concert par une belle nuit d'été : certaines places, en arrière de l’amphithéâtre peuvent ne coûter qu'un dollar, tandis qu'il vous faudra en débourser une centaine pour être assis au premier rang.


D'autres attractions, très nombreuses mais de bien moins grande envergure profitent de la considérable aura touristique exercée sur le public par Hollywood. Citons notamment deux musées de cire (Madame Tussaud's et le Hollywood Wax Museum), le Guiness Book des Records, le Ripley's Belive It or Not, le Hollywood Museum (et sa belle façade rose de style art-déco)...  Certaines peuvent être intéressantes, d'autres beaucoup moins, d'autres encore pourront être classées au rayon de ce que les Américains qualifient de "Tourist traps", les pièges à touristes...
 
 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~