wordpress stats
iconLes Gratte Ciel de Midtown
gratte_ciels_chrysler_1_310

Chrysler Building
Le Chrysler Building, gratte-ciel reconnaissable à son sommet caractéristique en forme de calandre d'automobile, fut érigé entre 1928 et 1930 sur les plans de l'architecte William van Alen pour l'important trust automobile de Detroit "Chrysler Corporation". Il est souvent considéré comme le plus élégant de New York. 






gratte_ciels_rockefeller_310

Rockefeller Center
Sur un terrain de 6 hectares situé entre les 58 et 51e rues et 6e et 5e avenues s'éleva dans les années 1930 un groupe de quatorze gratte-ciel connu sous le nom de Rockefeller Center, constituant alors un véritable ensemble urbain au coeur de Manhattan. 


Seagram Building
Construit entre 1954 et 1958 par l'architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe pour la société Joseph E. Segram and Sons, ce building  situé entre les 52 et 53e rues sur Park Avenue fut lors de sa construction l'un des gratte-ciel les plus chers du monde.

Haut de 157 mètres, il compte 38 étages. Immeuble aux lignes simples et à la façade sombre en verre 
gratte_ciels_segram_1_310teinté, il allait largement inspirer les tours de bureaux construites par la suite.
 

Afin de respecter la règlementation de 1916 relative au "zoning" (mesure contraignant les immeubles à devenir plus étroits au fur et à mesure qu'ils s'élèvent de façon à éviter la transformation des rues et avenues en "canyons") Mies van der Rohe prit le parti de n'utiliser qu'un quart du terrain disponible. L'immeuble fut ainsi construit en retrait par rapport à Park Avenue, dégageant une vaste Plaza ouverte au public.

Le public comme la profession acclamèrent unanimement le Seagram Building et sa Plaza. L'idée fut souvent reprise par la suite, la ville ayant, à partir de 1961, pris des mesures d'incitation  à la construction de buildings dotés de Plazas, solution sans doute plus efficace que le Zoning pour conserver aux avenues espace et clarté.


gratte_ciels_lever_house_310Lever House
Au 390 Park Avenue, entre les 53e et 54e rues, s'élève une construction de verre de 23 étages pour 92 mètres de haut, dessinée par Gordon Bunshaft. Inauguré en 1952, cet immeuble destiné à abriter le siège central du lessivier britannique Lever Brothers fut le premier gratte-ciel en verre de Park Avenue.

Cette remarquable géométrie de métal et de verre allait faire école au cours des décennies suivantes en donnant un nouvel élan au concept de gratte-ciel.

Lever house est considéré comme le pionnier de ce que l'on définit en architecture comme la "façade-rideau" (curtain-wall) : des plaques de verre englobent l'immeuble sans participer à sa stabilité; elles s'appuient à chaque étage sur la structure en métal.

Un principe économique tant à la construction qu'à l'entretien, l'absence de fenêtres en façade permettant de maintenir aisément la température souhaitée été comme hiver et, dans le même temps, d'empêcher l'entrée de la poussière de la ville et de toutes pollutions extérieures.
gratte_ciels_lever_house_2_310
Les conditions climatiques new yorkaises souvent sévères finirent par détériorer le Lever House, ternissant sa façade et menaçant d'endommager sa structure. Des travaux de rénovation ont été entrepris à partir de 1998

Etincelant en plein jour sous sa façade en verre bleu-vert, l'immeuble est particulièrement esthétique au crépuscule lorsque les bureaux commencent à s'éclairer.


Sony Building 
Anciennement AT&T Building, cet immeuble de 197 mètres de haut pour 37 étages seulement est situé sur Madison Avenue entre les 55e et 56e rues est signé Philip Johnson. Construit en 1984, il est particulièrement reconnaissable à son fronton baroque "ouvert". Un élément architectural  décoratif souvent controversé, que l'on qualifia par dérision de "Chippendale" par analogie au style mis en oeuvre au 18e siècle par Thomas Chippendale fabricant de mobiler britannique.

On considère le Sony Bulding comme point de départ du style dit post-moderne. Massive mais élégante construction  de verre, d'acier et de granite gris et rose, il s'écarte du style de ses prédécesseurs dans lesquels domine le verre. Reconnaissable à son fronton, le Sony building se caractérise aussi par son entrée monumentale et son lobby d'une hauteur équivalent à sept étages.

Racheté par Sony à AT&T (American Telephone and Telegraph) en 1992, il est aujourd'hui le siège américain de la société Sony. Un espace de vente Sony occupe ce qui fut autrefois la Plaza de l'AT&T.


Crown Building 
Cet immeuble regroupant bureaux et habitations, construit en 1921 sur la 5e avenue et la  57e rue, fut un des premiers à mettre en oeuvre les prescriptions de "zoning" établies par la ville de New York en 1916 afin de conserver air et lumière dans les rues et avenues bordées de gratte-ciel. L'immeuble respecte la réglementation en se réduisant de façon caractéristique en largeur, par paliers successifs, en même temps qu'il s'élève.

De style dit Renaissance française, le Crown Building, construction à structure d'acier signée Warren & Wetmore, est terminé par un toit en pyramide octogonale aux décorations dorées.


gratte_ciels_general_electric_1_310


General Electric

Un des plus beaux immeubles de Midtown, le General Electric (autrefois appelé RCA Victor Building) élance ses 195 mètres et ses 50 étages au  570 Lexington Avenue (à l'angle de la 51e rue).

Réalisé entre 1929 et 1931 par l'architecte John W. Cross ce gratte-ciel de brique couleur saumon au style Art-deco est aisément reconnaissable à son sommet d'un étonnant gothique flamboyant, semblable à une torche avec son éclairage nocturne, supposé évoquer les ondes électriques des transmissions radios émises par la RCA (Radio Corporation of America).


MIDTOWN
 : Carnegie Hall - Rockefeller center - Radio City Music Hall - Chrysler Building - United Nations - Intrepid Museum - St Patrick Cathedral -Times Square Grand Central Station - Les Gratte-ciel de Midtown. 

 

 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~