wordpress stats
iconLe Village dans l'Histoire

Durant les années 1830, la haute société newyorkaise fait construire autour de Washington Square de belles demeures aux larges façades ornées de balcons.

Des ensembles immobiliers résidentiels apparaissent, avec des rangées de maisons (row), comme le très raffinéWashington Square North, ou Colonade Row (East Village) 

A partir des années 1860, la fièvre de la spéculation immobilière conduit la bourgeoisie à se déplacer vers le nord. Diverses communautés de récents immigrants, Chinois, Irlandais et Italiens s'installent alors au sud du quartier.

 

Les loyers devenus peu élevés attirent alors une population peu conventionnelle d'artistes et d'écrivains parmi lesquels Mark TwainEdgar Allan PoeHenry James et Winslow Homer.

Avec les années 1920, Greenwich Village devient le refuge de la bohème littéraire et artistique. Les romanciers O'HenryDjuna BarnesThéodore Dreiser, le dramaturge O'Neil, la poétesse Edna St Vincent Millay, le poète E.Cummings, vivent au Village à cette époque.

Le milieu Théâtral du Village domine également la scène dramatique de New York pendant la première moitié du 20e siècle, avec la création de Provincetown Players, dont Djuna Barnes est l'une des fondatrices, et le théâtre de Cherry Lane fondé par Edna St Vincent Millay en 1924. 

L'atmosphère particulière de Greenwich est propice à la création artistique. La vie y est surtout nocturne : elle commence à quatre heures de l'après-midi et se termine à l'aube.

 

Les cafés sont des lieux de rencontre et de discussion où s'expriment les nouvelles théories sur l'art, lamusique et la littérature.

Les cafés LafayetteReggio et Breevoort (sur la 5e avenue) sont quelques-uns des quartiers-généraux des artistes et des écrivains.

Liberté de parole et anticonformisme définissent l'esprit des habitants du Village qui, pendant cette période d'avant-guerre, constituent une communauté fraternelle au milieu de l'affairisme froid et sans âme de Manhattan.

Les Années 50 et la Beat Generation

Durant les Années 1950, le Village devient le domaine de la Beat Generation, autour de personnages emblématiques tels que Jack KerouacAllen GinsbergWilliam Burrough ou Gregory Corso.

Ecrivains, peintres (Edward HoperJackson Pollock), mais aussi comédiens, musiciens, poètes (Dylan Thomas), intellectuels progressistes ou dissidents, s'approprient le sud et l'est du Village.

Théâtre d'avant-garde et happenings d'y développent sur Bleecker Street, tandis que des galeries d'artfleurissent le long de la 8e rue, et que des bars se multiplient sur MacDougal Street.

Des bars comme le célèbre Café Wha?, dans lesquels débuteront dès 1960 les icônes de la naissanteProtest Song, avec pour figures de proue Bob Dylan, Dave Van Ronk ou Phil Ochs.

A partir de 1955 paraît le Village Voice, l'hebdomadaire mythique qui devint rapidement le forum de cette génération en ébulition.

Aujourd'hui, Greenwich Village, très recherché pour le charme européen de ses petites maisons, s'est embourgeoisé.

Le quartier n'a plus rien de la bohème littéraire d'avant-garde. Les artistes, chassés par la hausse des loyers, se sont exilés vers les quartiers plus marginaux de l'East Village et de Tribeca. L'intelligentsia a trouvé refuge dans le quartier huppé d'Upper West Side.
 greenwich_7_310

Il reste cependant au Village une atmosphère liée à la vie nocturne. C'est toujours au village que se produisent les meilleurs musiciens de jazz, de blues et de rock, et que se retrouve dans les cafés une foule cosmopolite et exubérante de touristes, d'intellectuels et d'étudiants.

GREENWICH VILLAGE : West Village - Le Village -Washington Square Park - East Village - Astor Place -Lower East Side - The Bowery - Manhattan Bridge - Williamsburg Bridge.

 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~