wordpress stats
iconCimetière d'Arlington

De l’autre côté duPotomac, face au Lincoln Memorial, le cimetière national d’Arlington est un lieu de mémoire cher au cœur des Américains. Dans le sol de cette verte colline reposent les héros, célèbres ou anonymes, des différents conflits que connurent les Etats-Unis depuis la Guerre de Sécession.

Face à  Washington, sur la rive droite de la rivière Potomac, franchie ici par six ponts, se trouve Arlington County. Le comté était rattaché au District of Columbia avant d’être rendu, en 1846, à l'Etat de Virginie qui en avait fait don à l'Union. Le principal  point d’intérêt en est Arlington National Cemetery installé durant la Guerre de Sécession, en 1864, sur une colline dominant la rive du Potomac. C’est le plus important et le plus grand cimetière militaire américain.

Par l'Arlington .Memorial Bridge, on arrive à Columbia Island, une île allongée dans la Potomac River, et de là, par la large Avenue of the Heroes à l'Arlington Memorial Gateway, l'entrée principale du cimetière où reposent  jusqu'à présent plus de cent soixante mille soldats et serviteurs de l'Etat, parmi lesquels plusieurs centaines de généraux et deux Présidents. 

Le cimetière, très étendu (2,5 km²), est traversé par de nombreuses routes entre lesquelles se trouvent des espaces verts vallonnés. 

Sont enterrés au cimetière d’Arlington des soldats victimes de tous les conflits dans lesquels les Etats-Unis ont été impliqués, depuis la Guerre Civle jusqu’aux conflits en Afghanistan et en Irak. Les tombes son matérialisées par des pierres de marbre blanc au format standardisé. Des monuments peuvent être érigés sur les tombes d'officiers.

Parmi les 70 sections que compte le cimetière, certaines sont réservées à des groupes particuliers, tels que les infirmières de guerre, les soldats confédérés ou les anciens esclaves, au nombre de 3 800, dans la section 27.


Arlington Memorial Amphitheater
Dans la partie sud du cimetière se trouve sur une hauteur l'Arlington Memorial Amphitheater, un espace en plein air, doté de cinq mille places (dont 1500 places assises), destiné aux cérémonies du souvenir (Memorial day, Veterans day) ou aux funérailles. Décidé en 1913 par le Congrès pour honorer les soldats américains il fut construit à partir de 1915, apès que le Président Woodrow Wilson en ait posé la première pierre. Construit en marbre du Vermont, l’amphithéâtre est composé d’une colonnade recouverte d’un toit et d’un dais de marbre appelé le « rostrum ».


Tombe du Soldat Inconnu
A proximité de l’Amphitheater, sur une colline dominant Washington, se trouve la tombe du Soldat inconnu (ou Tomb of the Unknowns). Dans cette volumineuse sépulture en marbre du Colorado sont enterrés plusieurs soldats dont l’identité n’est pas connue, ayant participé à différents conflits  : Première guerre mondiale, Seconde guerre mondiale, Guerre de Corée, Guerre du Vietnam.


Non loin de l'Amphithéâtre, à l'ouest, un monument aux 266 marins morts dans l’explosion du navire de guerre Maine, en 1898 dans le port de La Havane à Cuba. Sur une crypte est dressée la partie basse du mat du navire.


A peu près à même hauteur, près de la limite ouest du cimetière, le Confederate Memorial, un monument à la gloire des combattants sudistes de la Guerre civile (de M.Ezekiel; 1914).

Arlington House
Dans la moitié nord du cimetière, également sur une hauteur s'élevant de soixante mètres au-dessus de la Potomac River, avec une belle vue sur Washington, et dans le prolongement de l'Arlington Memorial Bridge, la Custis-Lee-Mansion, connue primitivement sous le nom d'Arlington House. Ce fut la maison de campagne de George Washington  Parke Custis (un fils adoptif de G. Washington) élevée sur la propriété des Curtis, agrandie plus tard, ornée d'un portique à six colonnes. Vers 1830-1840, elle fut une des propriétés les plus connues de la région de Washington. Par mariage, elle passa au général sudiste Robert E.Lee, fut confisquée durant la Guerre civile par les gouvernements de l'Union, mais dut être rendue en 1882 à la famille qui décida plus tard de la céder au gouvernement fédéral pour perpétuer le souvenir du Général Lee. 

Devant la maison, la tombe de celui qui traça le plan de Washington, Pierre Charles l'Enfant (1754-1825), transplantée ici  en 1908. Sur la pierre tombale en forme de table, l'esquisse célèbre du plan de la ville.

Tombe de John Fitzgerald Kennedy
Non loin de Custis-Lee Mansion, à l'Est, le tombeau érigé de 1964 à 1967 d'après John C.Warnecke pour John Fitzgerald Kennedy, 35e Président des Etats-Unis, né en 1917 et assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas (Texas) dans des conditions encore mal élucidées. Un chemin d'accès circulaire conduit sur la colline à une plateforme elliptique panoramique (sur les murs lisses, en granit, des paroles prononcées par le Président), avec sur le côté le tombeau proprement dit. Le centre est occupé par une flamme dans un bassin de bronze à trois branches sur un petit socle en marbre; devant, la simple plaque en ardoise avec le nom du défunt et les dates de naissance et de mort. Des deux côtés, les plaques de deux de ses enfants. Autour des tombes, un rectangle d'allées. Tout près, au sud-ouest, à l'écart, la tombe du frère du Président, Robert Kennedy, né en 1925, assassiné au printemps de 1968 à Los Angeles.

Non loin de l'Arlington Memorial Gateway, au nord-ouest, la tombe du vingt-septième Président des USA, William Howard Taft (1857-1930).

Sur l'étroite bordure nord du cimetière, Netherlands Carillon, une tour qui supporte un carillon symbolisant l'amitié américano-néerlandaise.


Iwo Jima Memorial 
Au nord, en dehors de l'Arlington Memorial Cemetery, l'Iwo Jima Memorial appelé aussi United States Marine Corps War Memorial, un monument imposant à la gloire des marins morts pour les USA. Il représente six soldats de la marine en train de hisser de nouveau le pavillon américain le 23 février 1945 sur le mont Suribachi, dans la petite île japonaise d'Iwo Jima. Le groupe en bronze exécuté par Felix de Weldon d'après une photographie de presse est le plus important réalisé d'un seul bloc. Les personnages ont 9,70 m de haut; l'ensemble fut érigé ici en 1954.

Face à  Washington, sur la rive droite de la rivière Potomac, franchie ici par six ponts, se trouve Arlington County. Le comté était rattaché au District of Columbia avant d’être rendu, en 1846, à l'Etat de Virginie qui en avait fait don à l'Union. Le principal  point d’intérêt en est Arlington National Cemetery installé durant la Guerre de Sécession, en 1864, sur une colline dominant la rive du Potomac. C’est le plus important et le plus grand cimetière militaire américain.

arlington_300_4_310Par l'Arlington Memorial Bridge, on arrive à Columbia Island, une île allongée dans la Potomac River, et de là, par la large Avenue of the Heroes, à l'Arlington Memorial Gateway, l'entrée principale du cimetière où reposent  jusqu'à présent plus de cent soixante mille soldats et serviteurs de l'Etat, parmi lesquels plusieurs centaines de généraux et deux Présidents. 

Le cimetière, très étendu (2,5 km²), est traversé par de nombreuses routes entre lesquelles se trouvent des espaces verts vallonnés. 

Sont enterrés au cimetière d’Arlington des soldats victimes de tous les conflits dans lesquels les Etats-Unis ont été impliqués, depuis la Guerre Civle jusqu’aux conflits en Afghanistan et en Irak. Les tombes son matérialisées par des pierres de marbre blanc au format standardisé. Des monuments peuvent être érigés sur les tombes d'officiers.

Parmi les 70 sections que compte le cimetière, certaines sont réservées à des groupes particuliers, tels que les infirmières de guerre, les soldats confédérés ou les anciens esclaves, au nombre de 3 800, dans la section 27.


arlington_300_3_310Arlington Memorial Amphitheater
Dans la partie sud du cimetière se trouve sur une hauteur l'Arlington Memorial Amphitheater, un espace en plein air, doté de cinq mille places (dont 1500 places assises), destiné aux cérémonies du souvenir (Memorial day, Veterans day) ou aux funérailles.

Décidé en 1913 par le Congrès pour honorer les soldats américains il fut construit à partir de 1915, après que le Président Woodrow Wilson en ait posé la première pierre. Construit en marbre du Vermont, l’amphithéâtre est composé d’une colonnade recouverte d’un toit et d’un dais de marbre appelé le « rostrum ».





arlington_300_2_310Tombe du Soldat Inconnu
A proximité de l’Amphitheater, sur une colline dominant Washington, se trouve la tombe du Soldat inconnu (ou Tomb of the Unknowns). Dans cette volumineuse sépulture en marbre du Colorado sont enterrés plusieurs soldats dont l’identité n’est pas connue, ayant participé à différents conflits  : Première guerre mondiale, Seconde guerre mondiale, Guerre de Corée, Guerre du Vietnam.

Non loin de l'Amphithéâtre, à l'ouest, un monument aux 266 marins morts dans l’explosion du navire de guerre Maine, en 1898 dans le port de La Havane à Cuba. Sur une crypte est dressée la partie basse du mât du navire.

A peu près à même hauteur, près de la limite ouest du cimetière, le Confederate Memorial, un monument à la gloire des combattants sudistes de la Guerre civile.


arlington_300_1_310Arlington House
Dans la moitié nord du cimetière, également sur une hauteur s'élevant de soixante mètres au-dessus de la Potomac River, avec une belle vue sur Washington, et dans le prolongement de l'Arlington Memorial Bridge, la Custis-Lee Mansion, connue primitivement sous le nom d'Arlington House.

Ce fut la maison de campagne de George Washington Parke Custis (un fils adoptif de George Washington) élevée sur la propriété des Curtis, agrandie plus tard, ornée d'un portique à six colonnes.

Vers 1830-1840, elle fut une des propriétés les plus connues de la région de Washington. Par mariage, elle passa au général sudiste Robert E.Lee, fut confisquée durant la Guerre civile par les gouvernements de l'Union, mais dut être rendue en 1882 à la famille qui décida plus tard de la céder au gouvernement fédéral pour perpétuer le souvenir du Général Lee. 
Devant la maison, la tombe de celui qui traça le plan de Washington, Pierre Charles l'Enfant (1754-1825), transplantée ici  en 1908. Sur la pierre tombale en forme de table, l'esquisse célèbre du plan de la ville.


arlington_300_5_310Tombe de John Fitzgerald Kennedy
Au pied de la colline de Custis-Lee Mansion, à l'Est, le tombeau érigé de 1964 à 1967 d'après John C.Warnecke pour John Fitzgerald Kennedy, 35e Président des Etats-Unis, né en 1917 et assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas (Texas) dans des conditions encore mal élucidées.

Un chemin d'accès circulaire conduit sur la colline à une plateforme elliptique panoramique (sur les murs lisses, en granit, des paroles prononcées par le Président), avec sur le côté le tombeau proprement dit. Le centre est occupé par une flamme  sur un petit socle en marbre; devant, la simple plaque en ardoise avec le nom du défunt et les dates de naissance et de décès. Des deux côtés, les plaques de deux de ses enfants. Autour des tombes, un rectangle d'allées. Tout près, au sud-ouest, à l'écart, la tombe du frère du Président, Robert Kennedy, né en 1925, assassiné au printemps de 1968 à Los Angeles.


Non loin de l'Arlington Memorial Gateway, au nord-ouest, la tombe du vingt-septième Président des USA, William Howard Taft (1857-1930).
Sur l'étroite bordure nord du cimetière, Netherlands Carillon, une tour qui supporte un carillon symbolisant l'amitié américano-néerlandaise.

Iwo Jima Memorial 
Au nord, en dehors de l'Arlington Memorial Cemetery, l'Iwo Jima Memorial appelé aussi United States Marine Corps War Memorial, un monument imposant à la gloire des marins morts pour les USA. Il représente six soldats de la marine en train de hisser de nouveau le pavillon américain le 23 février 1945 sur le mont Suribachi, dans la petite île japonaise d'Iwo Jima. Le groupe en bronze exécuté par Felix de Weldon d'après une photographie de presse est le plus important réalisé d'un seul bloc. Les personnages ont 9,70 m de haut; l'ensemble fut érigé ici en 1954.

 
 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~