wordpress stats
icon05 Industrialisation

Le parti républicain (avec l'élephant pour emblème) s'appuie sur le Nord-Est évolué et sur les puissances d'argent; il est partisan de tarifs douaniers élevés et du monométallisme-or, de l' impérialisme à l'extérieur, ainsi que des droits civiques des Noirs.

Le parti démocrate (dont le symbole est l'âne) représente plutôt les classes moyennes des villes et les agriculteurs du Sud et de l'Ouest; il propose des réformes sociales, le bimétallisme or-argent et s'oppose au protectionnisme.

 

 

 

Le système «des dépouilles» pratiqué par les deux partis fait place en 1883 à un recrutement plus democratique des fonctionnaires (Pendleton Civil Service Bill), à la suite de l'assassinat du président Garfield par un solliciteur mécontent.

 

Les grands présidents de cette période sont le démocrate Cleveland (1885-1889 et 1893-1897), que son integrité fit surnommer «President Veto» et qui fit notamment reculer les prétentions des compagnies de chemins de fer; le republicain McKinley (1897-1901), champion du protectionnisme et de l'impérialisme (guerre hispano -américaine de1898), assassiné par un anarchiste.

 

Son successeur, également républicain, Theodore Roosevelt (1901-1909), aux idées novatrices, qui crée le Ministère du Travail, fait entamer la construction du canal de Panama, engage la lutte contre la Standard Oil et définit une politique de conservation des richesses naturelles. Le démocrate Wilson, enfin, élu en 1912, qui réorganise le système fiduciaire et bancaire et fait baisser les tarifs douaniers. Wilson est réélu pour un second mandat, sur le slogan "il nous tient hors de la Guerre". En fait, durant les 4 premières années de sa présidence, les troupes américaines interviennent au Mexique, à Haiti, à St-Domingue et la neutralité américaine qui prévalait depuis 1914, s'effondre avec l'entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale, le 6 avril 1917.

 

Les Etats-Unis poursuivent leur étonnante ascension démographique: de 39 millions en 1870, la population passe à 92 millions en 1914. L'afflux d'immigrants ne se ralentit pas; toutefois d'importants changements sont à noter dans l'origine des arrivants. Au lieu d'Anglo-Saxons, d'Allemands, de Scandinaves, on observe de plus en plus l'arrivée massive, à partir de 1880, d'éléments italiens, slaves et juifs. En dépit de quelques cris d'alarme venus des «Vieux Americains» qui redoutent de se voir noyés sous le flot d'une main d’oeuvre bon marché, aucune mesure d'interdiction n'est encore votée; tant est puissant le mythe du pays de la Liberté, comme le symbolise la statue offerte par la France et qui domine depuis 1889 l’entrée de la rade de New York.

L'essor démographique achève de peupler le continent. Les derniers sursauts indiens sont réprimés (révolte des Sioux en 1890 avec le légendaire Sitting Bull), la jonction est réalisée dans les Rocheuses entre les voies ferrées de l'Est et de l'Ouest (Central Pacific et Union Pacific, 1869). Bientôt quatre autres transcontinentaux traversent de part en part le pays. Le Homestead Act de 1862 a

accordé gratuitement 65 hectares de terre à qui voudrait les cultiver. Les derniers territoires se hissent an rang d'Etats: le Montana en 1889, le Wyoming en 1890, l'Oklahoma en 1906, le Nouveau-Mexique et I'Arizona en 1912. Quarante-huit étoiles brillent alors au drapeau américain.

 

 

 

 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~