wordpress stats
icon02 Indépendance

 USA-découverte, l'encyclopédie en ligne de votre voyage aux Etats-Unis...

 

Des hésitations toutefois se font jour dans les rangs des Américains comme des Anglais : beaucoup de colons, dans le Sud surtout, reculent devant une trahison envers leur roi, tandis qu'en Grande-Bretagne même l'opinion libérale poussée par les Whigs prend fait et cause pour les colonies mécontentes. Quant au gouvernement, timoré et irrésolu, il ne fait que laisser la situation se dégrader.
Un incident met le feu aux poudres: à Lexington prés de Boston, en avril 1775, une fusillade oppose «habits rouges» de la garnison et patriotes americains. La réaction est immédiate: dans toutes les colonies, naît et grandit un patriotisme commun. Au 21eme Congrés de Philadelphie (mai 1775), un officier et propriétaire terrien de Virginie, George Washington, est choisi comme général en chef. Sa patience, son courage, son sens de I'organisation, son esprit judicieux et clairvoyant vont faire de lui le «leader» incontesté des insurgés.

1776 : la Déclaration d'Indépendance
Car c'est d'insurrection qu'il s'agit: le roi George III a declaré les colons «rebelles» le 23 aout 1775. Le pas décisif est franchi avec la Declaration d'Indépendance, préparée par Thomas Jefferson et votée par le Congrés le 4 juillet 1776 (jour qui est resté celui de la fête nationale américaine). C'est la force qui tranchera le conflit: d'un côté, les troupes royales composées surtout de mercenaires allemands, de l'autre des officiers et des miliciens inexpérimentés. L'argent manque aux Américains, le Congrés, d'ailleurs divisé, empêche Washington d'avoir les coudées franches. Heureusement, les Insurgents trouvent un appui extérieur, celui de la France.

Dejà de jeunes nobles libéraux, tel La Fayette, sont venus mettre leur épee au service des Américains, et des prêts financiers ont été accordés. La victoire de Saratoga (octobre 1777) sur Burgoyne lève les hésitations du roi Louis XVI, duquel Benjamin Franklin, célèbre avocat et savant de Philadelphie envoyé en mission en Europe, obtient un traité d'alliance en février 1778. Traité commercial aussi, alors que pour quelques mois, l'Espagne et les Pays-Bas se rangent aux cotés de la France.

La Paix de Versailles et l'Indépendance
Toutefois, ce n'est qu'en 1780 que débarque en Amérique un corps expéditionnaire français sous les ordres de
Rochambeau.Celui-ci combine son action avec celle de Washington et la flotte de l'amiral de Grasse pour bloquer le géneral anglais Cornwallis dans la presqu'ile de Yorktown en Virginie et le forcer à capituler (octobre 1781). Cet événement décisif amène Londres à négocier avec les Americains: des préliminaires de paix sont signés en novembre 1782, suivis en 1783 de la paix génerale de Versailles.

Par ce traité, l'Angleterre reconnait I'indépendance des Etats-Unis d'Amerique, et leur abandonne les territoires compris entre le Mississippi et les Grands Lacs. La paix signée, Washington, qui avait déja suggéré la création d'un gouvernement central, s'attelle à la lourde tache de constituer le nouvel Etat. Tâche difficile, car l'anarchie règne durant ces années critiques qui vont de 1783 à 1787: chaque colonie ne songe qu'a ses intérêts propres et se désinteresse des autres.

Un moment au bord de la guerre civile, le pays est sauvé par le courage et la lucidité de ses vrais fondateurs: Washington, Jefferson, Benjamin Franklin, mais aussi Hamilton, Madison, Rutledge, le Gouverneur Morris, Randolph.

Sous leur influence, le Congrés adopte enfin deux mesures essentielles: les Territoires du Nord-Ouest formeront des Etats égaux en droits aux treize Etats primitifs; la Constitution de 1787 institue un gouvernement fédéral chargé des questions communes (diplomatie, défense, finances): le pouvoir exécutif est confié à un president élu pour quatre ans et reeligible, le législatif à deux chambres (Représentants et Senat), le judiciaire a uneCour Suprême qui tranche les conflits constitutionnels.


Un drapeau fédéral à bandes rouges horizontales est choisi. Toutefois, chaque Etat demeure souverain en ce qui concerne les questions intérieures (éducation, justice, etc.).

Dans leurs grandes lignes, ces institutions ont subsisté jusqu'a nos jours.

Le retentissement de l'Independance américaine a été considérable dans l'histoire du monde: pour la première fois, une assemblée représentant les citoyens d'un Etat rédigeait une constitution, et la souveraineté du peuple était clairement affirmée. Pour la première fois aussi depuis la conquête de l'Amérique, des colonies se séparaient de leur metropole.


Cet exemple allait se révéler décisif à la fois pour la Révolution française et pour l'indépendance de l’Amérique latine.

Les premiers présidents des Etats-Unis
A l'unanimité, Washington est élu président des Etats-Unis en 1789 et réélu en 1793. Il refuse un troisième mandat en 1797 et se retire dans sa proprieté de Mount Vernon en Virginie, où il meurt en 1799, à I'age de 67 ans.

Jefferson (1801-1809) se veut le représentant des classes modestes; il apaise les conflits intérieurs, achète la Louisiane à la France et se montre trés ferme vis-a-vis de l'Angleterre.

Madison (1809-1817) declare même la guerre à l'Angleterre. Mais cette «2e Guerre de l'Indépendance» (1812-1814) n'offre guère d'intérêt. Apres le traité de Gand (1814) qui réaffirme leur indépendance, les Etats-Unis s'estiment libres de tout lien avec le Vieux Monde, ce que symbolise la doctrine dite de Monroe (1823). Ils ne songent alors qu'à explorer et mettre en valeur leur continent.

 

 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~