wordpress stats
iconHelena
En 1875, la capitale de ce qui n'était alors qu'un "territoire" fut déplacée de Virginia City à Helena. Lorsque le Montana devint un Etat, Helena resta capitale au terme d'un âpre débat avec la petite ville d'Anaconda. En octobre 1898, on commença à construire le Capitole d'Etat.
Sur ce territoire occupé de longue date par des tribus indiennes, la ruée vers l'or de Californie attira un grand nombre d'immigrants dont certains s'établirent sur place.
 En 1864, un groupe de mineurs  devenus célèbres par la suite sous le nom des "Quatre géorgiens" mit à jour , contre toute attente, un gisement d'or dans le ravin dit de Prickly Pear. L'emplacement fut renommé le "Ravin de la dernière chance".  De part et d'autre se développa la ville d'Helena. Le Ravin de la dernière chance (Last Chance Gulch) correspond pratiquement à l'actuelle rue principale d'Helena, Last Chanche Gulch Street,  tandis que les filons adjacents correspondent aux rues secondaires.
L'or permit aux plus chanceux et aux plus efficaces de faire rapidement fortune. Moins d'un quart de siècle après la découverte du fameux "ravin" la ville comptait une cinquantaine de millionnaires, soit la plus grande concentration au monde en proportion de la population. En un peu plus de deux décennies d'exploitation, du Ravin de la Dernière Chance avaient été extrait  l'équivalent actuel de trois milliards six cent mille dollars d'or.
La richesse de ses habitants permit un luxueux développement : immeubles de qualité, hôtels, théâtres... Un important "Red light district", quartier réservé à la prostitution, vit le jour et se développa rapidement compte tenu du nombre de mineurs. Comme l'or pour les prospecteurs, la prostitution fit la fortune des "tenancières" des "maisons" les plus réputées. Une activité qui contribua à la richesse de la ville et qui, comme à Butte, se poursuivit durant plusieurs décennies, pour ne s'interrompre qu'en 1973 avec la disparition de la dernière "madam", Dorothy Baker.
Pour une belle vue sur la ville et ses environs, montez sur la colline de "Tower hill" sur laquelle une construction en bois dite "The Guardian of the Gulch", construite en 1876 et encore visible aujourd'hui, servit autrefois pour la surveillance des départs de feu, Helena ayant été plusieurs fois frappée par des incendies.
A quelques centaines de mètres, le petite rue en pente connue sous le nom de Reeder's Alley (du nom  de l'immigrant Louis Reeder, un maçon originaire de Pennsylvanie, qui s'y installa et construisit les premiers logements en dur pour les mineurs) est le plus ancien témoignage de ce que fut autrefois Helena. Un "district historique" regroupant des constructions en briques, des cabanes en bois de pionniers et des anciennes boutiques d'immigrants chinois. Le quartier, bien que fortement décrépit, resta habité jusqu'en 1961, date à laquelle il a dû être évacué afin qu'y soient entrepris des travaux de réhabilitation et de conservation du patrimoine.
A visiter aussi le monumental Capitole du Montana, inauguré en 1902. Un bâtiment de style néoclassique surmonté d'un dôme recouvert de cuivre. A l'intérieur, sous la massive et lumineuse coupole, un ensemble de fresques raconte l'histoire du Montana, de la vie ancestrale des tribus indiennes, jusqu'à l'arrivée des premiers trappeurs,  à l'installation des premiers pionniers, à la découverte de l'or, et au choix politique d'Helena comme capitale d'Etat.

Saint Helena, la cathédrale catholique d'Helena, célèbre pour ses 59 vitraux fabriqués en fut construite entre 1908 et 1924 dans le style néogothique.



300_elena_montana__1890s_312En 1875, la capitale de ce qui n'était alors qu'un "territoire" fut déplacée de Virginia City à Helena. Lorsque le Montana devint un Etat, Helena resta capitale au terme d'un âpre débat avec la petite ville d'Anaconda.

En octobre 1898, on commença à construire le Capitole d'Etat.

Sur ce territoire occupé de longue date par des tribus indiennes, la ruée vers l'or de Californie attira un grand nombre d'immigrants dont certains s'établirent sur place. En 1864, un groupe de mineurs, devenus célèbres par la suite sous le nom des "Quatre géorgiens" mit à jour, contre toute attente, un gisement d'or dans le ravin dit de Prickly Pear. L'emplacement fut renommé le "Ravin de la dernière chance".  

De part et d'autre se développa la ville d'Helena. Le Ravin de la dernière chance (Last Chance Gulch) correspond pratiquement à l'actuelle rue principale d'Helena, Last Chance Gulch Street, tandis que les filons adjacents correspondent aux rues secondaires. L'or permit aux plus chanceux et aux plus efficaces de faire rapidement fortune.

Moins d'un quart de siècle après la découverte du fameux "ravin" la ville comptait une cinquantaine de millionnaires, soit la plus grande concentration au monde en proportion de la population.

300_masonic_temple_312En un peu plus de deux décennies d'exploitation, du Ravin de la Dernière Chance avaient été extrait l'équivalent actuel de trois milliards six cent mille dollars d'or. La richesse de ses habitants permit un luxueux développement : immeubles de qualité, hôtels, théâtres...

Un important "Red light district", quartier réservé à la prostitution, vit le jour et se développa rapidement compte tenu du grand nombre de mineurs installés sur le site. Comme l'or pour les prospecteurs, la prostitution fit la fortune des "tenancières" des "maisons" les plus réputées. Une activité qui contribua à la richesse de la ville et qui, comme à Butte, se poursuivit durant plusieurs décennies, pour ne s'interrompre qu'en 1973 avec la disparition de la dernière "madam", Dorothy Baker.

Pour une belle vue sur la ville et ses environs, montez sur la colline de "Tower hill" sur laquelle une construction en bois dite "The Guardian of the Gulch", construite en 1876 et encore visible aujourd'hui, servit autrefois pour la surveillance des départs de feu, Helena ayant été plusieurs fois frappée par des incendies.
300_elena_reeder_s_alley_312_01
A quelques centaines de mètres, le petite rue en pente connue sous le nom de Reeder's Alley (du nom  de l'immigrant Louis Reeder, un maçon originaire de Pennsylvanie, qui s'y installa et construisit les premiers logements en dur pour les mineurs) est le plus ancien témoignage de ce que fut autrefois Helena.
Un district historique regroupant des constructions en briques, des cabanes en bois de pionniers et des anciennes boutiques d'immigrants chinois. Le quartier, bien que fortement décrépit, resta habité jusqu'en 1961, date à laquelle il a dû être évacué afin qu'y soient entrepris des travaux de réhabilitation et de conservation du patrimoine.


300_elena_capitole_312A visiter aussi le monumental Capitole du Montana, inauguré en 1902. Un bâtiment de style néoclassique surmonté d'un dôme recouvert de cuivre. A l'intérieur, sous la massive et lumineuse coupole, un ensemble de fresques raconte l'histoire du Montana, de la vie ancestrale des tribus indiennes, jusqu'à l'arrivée des premiers trappeurs,  à l'installation des premiers pionniers, à la découverte de l'or, et au choix politique d'Helena comme capitale d'Etat.

Saint Helena, la cathédrale catholique d'Helena, célèbre pour ses 59 vitraux fabriqués en Allemagne fut construite entre 1908 et 1924 dans le style néogothique.

 
 
usaRecherche
 
usaNewsletter
 
usaMembres USA-Decouverte ?
 
  Facebook Twitter
 
Voitures ~
 
Vols ~